sculputura

Comme tout professeur qui se respecte, je n'ai pas pu manquer l'édition de Sculptura 2016, vous pouviez retrouver à cette occasion une trentaine de plasticiens, tous médiums confondus, dans différents lieux de la ville à l’espace Jeanne de Flandreysy (square Charles Arnavour), à la Bourse du travail (place de la pierre), au Parc Jouvet, à l’Espace Contemporain (8 rue ferdinand Marie)

Cet évènement qui me réchauffe le coeur au plus au point, est le bébé projet du Lions club de valence. IL faut savoir qu'une partie des fonds est destinée à des projets que développe le club en Afrique.

Voilà que l'art s'invite au coeur même de la ville sous des formes différentes, une manière ludique aussi de se "cultiver" tout en se baladant dans Valence!

Peut être la dernière édition selon  Mr Duranel du fait du manque d'intérêt de la population et c'est bien dommage! J'ai eu des coups de coeur artistique  pour certaines oeuvres qu'il fallait dont je vous parle...non pas que les autres ne m'ont pas plus mais vous savez les goût et les couleurs...

J'ai donc profité de ce dernier jour d'exposition pour être tranquille et voir les oeuvres, prendre des photos dés que cela était permis et rien de tel que la lumière du matin pour ça!

Parlons d'abord des 2 oeuvres in situ de notre Parc Jouvet!

Dans la marre aux canards jaillit du fin fond des abysses une tête étrange fait de cuve d'acier et de béton poli, les yeux livides sans âmes!

La tête entière baignant dans l'eau laissant percevoir le visage avec la bouche entrouverte. Le noyé (2015) voilà comment il se nomme (pas très joyeux je le conçois!). Cette oeuvre fait écho à mon vécu voilà pourquoi elle me parle! Ce corps sortit de l'eau revient à la surface! J'avoue que c'est la seule oeuvre de l'artiste Yannick Vey, qui a plus raisonné dans ma tête le reste m'a moins plus!J'ai déploré le manque de civisme des habitués ou pas du parc, qui non respectueux arrachent les pancartes avec des indications nécessaires à la compréhension d'oeuvre!

IMG_8348 

IMG_8349

 

Juste à l'entrée du parc, en descendant l'escalier par le champ de mars on tombe nez à nez sur un tas de féraille qui a réveillé en moi des souvenirs d'enfance où mon papa et mon grand père m'étaient ce genre de feuille métallique quadrillé pour consolider le béton (étant ouvrier tous les deux , il fallait au moins ça).

L'oeuvre ne se découvre dans son entier quand on la regarde de loin comme une sorte d'image pixellisée. On reconstruit l'image par la vision. Le béton en forme de pin servant de réceptable avec le terreau pour accueillir et prolonger la durée de vie du thuya coupé.

IL semble à première vue prisonnier de ce grillage  mais on peut très bien imaginer qu'à la pousse les branches et le feuillage puisse passer à traver les segmentations défiant les contraintes du matériau tors de béton (tige de fer) qui sont soudés entre eux comme pour former un treillis. Peut être une sorte d'oeuvre symbolique où l'arbre implanté solidement , encrer dans sa terre (renforcer, consolider) semble emprisonné, enfermé. Une sorte de mise en garde où la main de l'homme prendrait le dessus sur la nature, entre le vivant et le non vivant, le dedans/dehors, l'intérieur/l'extérieur! Une plante enfermée dans une cage pas si doré! 

Pour ceux qui ne les ont pas vus ils auront la chance de le faire jusqu'au 30 novembre 2016!

 

IMG_8316

 

Puis il y a eu des dessins emprunts d'un réalisme incroyable! Une technique du fusain majestueuse...

IMG_8339

 

Un travail de peinture à l'huile avec un beau message d'espoir et le jeu de mots qui va avec de Mélanie Lefebvre "DEMAIN"! J'adore cette représentation des mains, un travail juste suréel , hyperréaliste!

IMG_8346

 

Et vous, la dernière exposition que vous avez vu, c'était laquelle?